Propice

Cette série naît de la nécessité de sortir de l'abime causé par l'imposition du confinement et de toute la souffrance entrainé par la propagation du virus covid-19. Plongé dans un fort sentiment de d'emprisonnement, j'étais envahi par une profonde tristesse. Nous étions deux adultes et un enfant enfermés dans un petit deux pièces dans la banlieue parisienne. En même temps que je vivais à coeur mes inquiétudes, ma fille se réjouissait dans son monde fantastique d'enfant. La regarder me ressourçait. J'ai commencé alors à la photographier dans leur quotidien comme pendant le bain, le goûter ou les jeux. Je m'aperçus que ce qui était ordinaire et parfois ennuyeux pour moi, ne l'était pas pour elle. Tout continuait à être gracieux à ses yeux. L'observer et la photographier est devenu ainsi un moyen de me rétablir. Petit à petit, je l'ai impliquée dans cette pratique, et elle a accepté de collaborer avec moi. Un des rares moments que nous avions en plein air était dans le jardin de la voisine. Là, j'ai commencé à recueillir des feuilles et les brindilles et à réaliser des images dans la nature. Ainsi est né la série Propice. Ce nom est inspiré de la chanson « Prière au temps », du chanteur et compositeur brésilien Caetano Veloso. Les paroles approximent l'idée du temps (et tout les possibilités qui s'y ouvrent) à celle d'un dieu qui régit toute l'existence et au-delà. Associer ces éléments naturels, en forme de fragments ou vestiges, au corps encore si jeune de ma fille était un geste intuitif et viscéral. Je me suis souvenu de mon enfance, vécu parmi les plantes, dans une petite ville de la campagne au Sud du Brésil. J'ai réfléchi à comment tout était si différent maintenant. Et je me suis rendu compte à quel point le contact avec la nature me manquait. J'ai réfléchi aussi aux raisons qui m'ont amené à être où je suis aujourd'hui. Produire ces images était une façon de composer cette mélodie entre le passé et le présent. Un amalgame des sensations et des pensées, anciennes et nouvelles. Propice est ainsi ce que nous faisons avec ce qui reste dans le temps présent.

propice0propice1propice2propice3propice4propice5propice6propice7propice8propice9propice10propice11propice12propice13propice14

Propice, 2020, quinze photographies noir et blanc, impression jet d’encre sur papier Hahnemühle Bright White 310 g, dimensions variés